Hugo Manoukian

Hugo Manoukian

CEO
04 Mar 2019, MANAGEMENT
Temps de lecture: 3 minutes

adopter posture manageriale - conduire changement
Reading Time: 3 minutes

Pour réussir son projet de transformation, l’entreprise a besoin de faire évoluer son mode de management. En effet, c’est le manager qui va expliquer et mettre en oeuvre les évolutions auprès des équipes tout en gérant la conduite du changement. Pour relever ce nouveau défi, il doit lui aussi se transformer en adoptant de nouvelles pratiques, de nouveaux comportements. Dans ce contexte, quelle est la bonne posture managériale à adopter ? 

La gestion du changement : stress, défiance et résistance

Les changements sont inhérents à la vie d’une entreprise. Que ces transformations soient brutales ou progressives, elles peuvent affecter négativement les collaborateurs. En effet, une fusion, le lancement d’une activité ou encore l’adoption d’un nouveau modèle de travail peuvent engendrer stress, défiance et résistance aussi bien de la part des opérationnels que des managers. Pourtant, on l’a vu, ces derniers sont au coeur d’une transformation réussie de l’entreprise.

Comment s’assurer que les managers de l’organisation sont suffisamment préparés pour relever les défis à venir ? Comment les conduire à adopter une nouvelle posture managériale ? Quelles sont les compétences qu’ils doivent acquérir et/ou développer ?

Le manager à l’heure du bilan : où en est-il ?

Un changement dans une entreprise est une occasion unique pour les managers d’opérer une introspection : quel est mon style de management ? Est-il directif ou participatif ? Rationnel ou affectif ? Ce moment requiert d’être honnête vis-à-vis de soi-même. En effet, le manager ne doit être ni trop accommodant, ni trop sévère à son encontre : c’est ainsi qu’il pourra prendre conscience du chemin à parcourir entre la posture managériale qu’il occupe et celle qu’il compte adopter pour atteindre ses nouveaux objectifs.

Gagner en leadership, une condition sine qua non

Le changement entraîne une perte de repères qui n’est pas sans risque. Alors, pour éviter fronde et désengagement, le manager a plus que jamais besoin de développer son leadership. En effet, comment peut-il embarquer ses équipes et les amener à s’engager dans la transformation de l’entreprise s’il ne trouve pas en lui les ressources nécessaires pour influencer, orienter et donner de l’impulsion ? Il doit donc prendre le temps de travailler sur ses softs skills pour développer sa confiance en soi, son intelligence émotionnelle et son assertivité.

Adopter une posture de communicant pour réussir la transformation

Lorsque l’entreprise connaît des transformations majeures, communiquer devient la priorité du manager. Il lui incombe de porter la vision et de donner du sens. Il doit faire preuve de pédagogie afin d’expliquer aux équipes les causes du changement, ainsi que les bénéfices attendus. Pour mener à bien ses missions, il doit maitriser les techniques de communication fondamentales. Parler en public, mener une réunion, désamorcer les conflits, mais aussi gérer ses émotions font partie des compétences managériales nécessaires pour conduire le changement.

« Communiquer » signifie également « savoir écouter ». Craintes, désaccords, incompréhensions et doutes des collaborateurs doivent être pris au sérieux. Réserver un accueil bienveillant et montrer de l’empathie face à leurs inquiétudes se révèle indispensable. Il s’agit de trouver le bon équilibre: le manager doit être en mesure de rassurer tout en restant honnête sur l’incertitude liée à la transformation. Son objectif est de conserver la confiance de ses collaborateurs, et de maintenir chez eux un bon niveau d’engagement et de performance.

Accompagner les individus pour transformer l’entreprise

Dans ce contexte, il est indispensable de libérer le potentiel individuel de chaque manager en proposant un accompagnement véritablement personnalisé, qui va leur permettre d’évoluer et d’acquérir de nouveaux softs skills. Ils seront ainsi équipés pour soutenir leurs équipes et devenir acteur de la transformation. Avec le coaching professionnel, les changements de comportements et les progrès sont visibles très rapidement. La relation unique qui se crée avec le coach et l’orientation résultat permet à chacun de progresser en quelques séances. Grâce à ce management plus bienveillant et proactif, les managers pourront créer l’adhésion autour d’un nouveau projet commun !