Leslie Tedgui

CMO
12 Mai, 2020,
Temps de lecture : 4 minutes

10 questions sur le bien-être en confinement

Bien-être confinement

Paradoxalement, le confinement offre plus de liberté pour être heureux au travail. En cette période particulière, MoovOne, en collaboration avec Gaël Chatelain, répond à 10 questions que vous vous posez sur le bien-être.

1. Peut-on parler de bien-être en confinement ?

Perte de contacts, distance permanente… Le confinement est une période anxiogène où le bien-être ne semble pas avoir sa place. Et pourtant, nous disposons d’un cadre propice pour se poser les questions essentielles et faire ce qu’on ne faisait pas avant. Pourquoi ne pas en profiter pour reprendre contact avec d’anciennes connaissances ? Être en télétravail ne nous donne certes pas plus de temps, mais libre à nous d’organiser ce temps autrement. Il s’agit de prendre le temps. Par exemple, en organisant sa journée en plusieurs sessions de travail entrecoupées de pauses pour améliorer son bien-être. Il convient aussi de tenir compte des différentes situations personnelles et des rythmes et organisations qu’elles impliquent (en particulier avec des enfants à la maison).

2. Pourquoi est-il si important de se créer une routine de confinement ?

Pour les familles avec enfants en bas âge, l’importance de la routine s’impose presque comme une évidence. La routine est d’ailleurs l’une des premières choses enseignées à la maternelle – dit autrement, être sage jusqu’à la sonnerie de la récréation. C’est la routine qui améliore le vivre ensemble. En ce sens, la routine n’est pas nécessairement mauvaise et peut se voir comme un jeu. En tant que parent, vous pouvez demander à vos enfants de ne pas vous déranger lorsque vous portez un chapeau, ce qui correspond à votre « uniforme de télétravailleur ». Si la perte de repères engendre l’angoisse, c’est parce que l’homme est un être structuré. Pour autant, il ne faut pas vouloir tout contrôler par peur de s’ennuyer. Acceptez de ne pas être occupé en permanence pour retrouver le goût de l’activité et stimuler votre créativité.

3. Comment faire accepter son équilibre entre vie privée et professionnelle à son manager ?

La communication est essentielle. Définissez les règles en équipe, sollicitez une discussion ouverte avec votre manager et évoquez sans tabou les difficultés qui sont les vôtres. Nous vivons une période extrême qui a aussi ceci d’exceptionnel d’accroître l’empathie. En particulier en France, où la réaction juridique, sociale et économique est meilleure que dans d’autres pays. Sachons en tirer profit !

Webinar bien être en confinement MoovOne

Le bien-être au travail… en confinement : comment ça marche ?

 

Téléchargez le replay du webinar et découvrez comment s’organiser et garder du lien avec les autres en période de confinement.

4. Comment continuer à gérer son équipe à distance ?

En moyenne, un manager passe 80 % de son temps avec 20 % de son équipe, en fonction des activités réalisées et des affinités avec chacun. Le confinement a l’avantage de redistribuer le temps de manière égale. Avec un groupe de discussion WhatsApp ou un appel Skype, c’est 100 % de l’équipe qui est présente. Chaque membre de l’équipe est traité de manière équitable.

5. Comment éviter l’accumulation de réunions virtuelles ?

Les réunions virtuelles ne font rien d’autre que remplacer les problèmes déjà connus des réunions en présentiel. Contre l’accumulation improductive des rendez-vous, trois règles fondamentales se veulent dissuasives :

– aucune réunion ne sera organisée sans ordre du jour, envoyé 24 heures avant ;

– ponctualité et durée précise de réunion (30 minutes maximum) seront respectées ;

– un compte-rendu sera envoyé par l’organisateur dans les 30 minutes qui suivent la réunion.

6. Quelles idées ludiques instaurer pour améliorer la communication interne ?

Partagez des émotions positives avec des astuces et des méthodes pour bien vivre le confinement. Et pourquoi pas une vidéo drôle et personnelle « Comment je vis le confinement » ? L’humour joue un rôle important en période de crise.

7. Je suis en chômage partiel. Comment entretenir le lien avec mon équipe ?

Le moment est parfait pour se projeter et réfléchir à l’après avec ses collègues. Comment le quotidien de l’entreprise va-t-il changer ? Quelles sont les choses qui ne vous plaisaient pas avant et comment les changer ? Restez dans une dynamique positive !

8. Quel est le côté positif à retenir du confinement ?

Confinement rime avec bilan. La question est simple : quelles sont les nouvelles initiatives à poursuivre et les anciennes à abandonner ? Avant le confinement, seulement 16 % des entreprises françaises avaient des accords de télétravail alors que 70 % des salariés souhaitaient pouvoir télétravailler. Le confinement va créer de nouvelles habitudes.

9. Comment éviter la montée de pression pour « rattraper le retard » après le confinement ?

Dès maintenant, il faut initier de vraies réflexions. Comment s’organiser après ? Mettez-vous en mode projet, échangez, mettez vos idées en commun et donnez la parole à chacun pour susciter le débat. Pour donner un exemple concret, en début d’année, MoovOne s’était donné pour objectif d’organiser 7 webinars en 2020. 5 ont été organisés en un seul mois ! Le confinement nous pousse à nous réinventer. Conserver les routines qui fonctionnent permettra de faire obstacle à la pression.

10. Mon manager profite du télétravail pour me solliciter le week-end. Comment réagir ?

N’ayez pas peur de dire non ! Établissez clairement les règles à suivre. Parce que notre appartement est devenu notre bureau, il est important de se réapproprier l’espace et le temps sans se laisser influencer par le confinement.

Une dernière question : Comment garder le lien en période d’isolement ?

Le manager doit s’assurer que personne ne se sente isolé. La technologie offre la meilleure réponse. Skype, WhatsApp… Et si les visioconférences vous angoissent, des solutions existent : coupez la vidéo pour n’autoriser que le son ou manifestez-vous sur le chat si cela vous met plus à l’aise.

En conclusion, nous vivons une période formidable pour le management bienveillant. Le confinement crée un lien nouveau et met en lumière des collaborateurs longtemps oubliés par notre société (hôtes de caisse, livreurs, éboueurs…) : il cédera la place à la reconnaissance et à la juste revalorisation de ces métiers !

Pour aller plus loin :