Le Coaching de A à Z

Le coaching se définit comme une relation suivie, sur une période définie qui permet au coaché d’obtenir des résultats concrets et mesurables tant dans sa vie professionnelle que personnelle.

A travers le processus de coaching, la personne coachée approfondit ses connaissances et améliore ses performances.

Le coaching aujourd’hui est une discipline à part entière qui mobilise le corps et l’esprit et n’est plus vu comme un édulcorant de la psychothérapie.

Dans la sphère professionnelle, la pratique du coaching s’est enrichie entre autre, d’approches nouvelles du développement du leadership et des compétences managériales.

Ces dernières étant centrées sur le lien entre la personne et l’organisation, plutôt que sur l’une ou l’autre dissociées.

Le coaching est une méthode qui a fait ses preuves depuis des décennies et a aidé à dénouer bien des situations.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le coaching sans oser le demander, c’est par ici !

1 – Le coaching, un peu d’histoire

Le terme coaching vient du verbe anglais to coach qui signifie entraîner, accompagner, préparer ou encore motiver.

Il est issu étymologiquement du français coche (lui-même dérivé d’un mot hongrois kocsis, diligence) qui au XVème siècle était une voiture de transport de voyageurs tirée par des chevaux et conduite par un cocher.

A l’origine du coaching, il y a Socrate, qui est pour beaucoup le père honorifique du coaching.

Car il enseignait au Vème siècle avant JC. la maïeutique ou l’art de faire accoucher les esprits.

Il avait pour objectif par le biais du questionnement, d’aider l’individu à trouver le chemin de l’intelligence, de la connaissance de soi et de sa propre vérité.

A partir de là, de nombreux philosophes, écrivains, maîtres à penser, mentors et autres pygmalions ont pratiqué une certaine forme de coaching sans penser, bien entendu à cette technique à proprement parler.

Mais simplement, dans le but d’accompagner l’autre dans sa quête.

Puis les mots coach et coaching ont fait surface au début des années 60 aux Etats-Unis dans le domaine du sport de haut niveau.

Le rôle du coach étant d’accompagner le champion, de l’observer, de lui donner des feedback, de l’encourager et de lui fournir des informations susceptibles d’améliorer ses performances.

Par la suite, Timothy Gallway, éminent pédagogue de Harvard et spécialiste du tennis, publia en 1975 un livre intitulé « The Inner Game of Tennis » dans lequel il fait référence à l’état intime du joueur, « adversaire qu’on porte en soi » bien plus redoutable que celui qui se trouve de l’autre côté du filet !

Le but de l’entraînement est de libérer le potentiel du joueur, pour le porter à son niveau de performance optimal.

Puis dans les années 80, le coaching intègre le monde de l’entreprise, se penchant sur les problématiques rencontrées par les hauts dirigeants et les cadres.

Vincent Lenhardt jouera un rôle de précurseur et contribuera à importer les concepts de team-building et de coaching de dirigeants en France.

Dans les années 90, le coaching se déploie timidement en s’adressant également aux individus hors du contexte de l’entreprise.

Puis dans les années 2000, les coachs fleurissent dans tous les domaines de la vie et c’est l’avènement du coaching.

2 – Le coaching, c’est quoi exactement ?

Le coaching n’a pas développé de modèle théorique propre.

C’est une technique au carrefour de la psychologie, de la sociologie et de la théorie des organisations.

Il s’appuie principalement sur des sources psychothérapeutiques comme la psychanalyse, la psychologie humaniste, les thérapies comportementales et cognitives, le courant constructiviste et l’approche systémique.

Le coaching est un partenariat qui met l’emphase sur l’action qu’une personne à l’intention de mettre en place pour réaliser sa vision, ses buts et ses désirs.

Et que ceux-ci soient personnels ou professionnels.

Le coaching suscite des questionnements amenant le coaché à la découverte de lui-même, augmentant son niveau de perception et de responsabilité.

Le processus de coaching aide la personne coachée à définir et à atteindre ses buts professionnels et personnels plus rapidement et plus facilement qu’il en serait possible sans l’intervention d’un coach.

3 – Les méthodes du coach et du coaching

Que vous fassiez appel à un coach pour des raisons personnelles ou professionnelles, les moyens mis en oeuvre et les techniques employées restent quasiment les mêmes. Dans le cadre d’un coaching managérial en entreprise par exemple.

Le coaching est une technique de management basée sur des connaissances et une fois acquises, le coaching devient partie intégrante de la façon de manager.

Le développement et la pratique du coaching comme style de management permet d’augmenter les performances de tous ceux qui y sont exposés (managers, équipes, proches collaborateurs).

Appliquer le coaching dans le management permet d’augmenter les performances du manager, de rendre l’environnement moins stressant pour les équipes, de favoriser le travail d’équipe et l’aide mutuelle mais également d’éviter les luttes de pouvoir.

La méthode serait la même si vous faisiez appel à un coach professionnel pour vous aider à maigrir ou à élever vos enfants.

Pourquoi ces techniques fonctionnent ?

Premièrement car le coach connaît son rôle et n’endosse pas d’autres fonctions, à savoir:

Ensuite car le coaching répond à une série d’exigences et à des compétences spécifiques telles que:

Avec MoovOne, vous bénéficiez d’une approche individuelle et sur-mesure.

L’apport théorique est combiné à l’accompagnement d’un coach certifié. Le parcours est créé sur-mesure et adapté à la maturité du manager.

La solution MoovOne: mettre le coaching au service des managers et de la formation managériale et démocratiser cette pratique auprès du plus grand nombre.