leslie.tedgui@moovone.fr

Leslie Tedgui

CMO
11 Mar 2019, ENJEUX RH
Temps de lecture: 3 minutes

leadership féminin
Reading Time: 3 minutes

Les effectifs féminins peuvent rencontrer des difficultés à s’affirmer et à leader dans les secteurs où les hommes sont surreprésentés. Aussi, les structures accompagnent de plus en plus leurs collaboratrices pour que celles-ci définissent leur projet professionnel, progressent au sein de l’entreprise et prennent confiance en elles. Casser les idées reçues reste également une étape incontournable à franchir pour permettre au leadership féminin de prendre ses quartiers dans l’entreprise.

Développer le leadership féminin malgré les stéréotypes

À l’issue du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017, plus de 220 femmes ont remporté un siège de député. Elles représentent désormais 38,7 % des élus à l’Assemblée nationale, contre 26,9 % en 2012. Cette percée féminine, dans ce haut lieu du pouvoir ô combien masculin, se révèle être un symbole fort pour les femmes actives qui ambitionnent elles aussi d’imposer leur leadership dans des secteurs d’activité où les hommes restent surreprésentés.

En effet, dans le transport, la logistique, l’industrie, le BTP ou encore la sécurité, les femmes peinent à se faire une place. Dans le meilleur des cas, elles atteignent un peu plus de 20 % des effectifs globaux et leur accession à des postes d’encadrement, mais surtout de direction, reste complexe. Les stéréotypes ont la vie dure. Sauront-elles s’imposer au sein d’une équipe masculine ? Auront-elles suffisamment de caractère et de répondant ? Pourront-elles faire preuve d’autorité ?

Promouvoir l’égalité femme-homme en entreprise

Cependant, les mentalités évoluent dans le bon sens. La Fédération française du bâtiment milite activement pour « bâtir au féminin », quand la SNCF réalise des interventions aux collèges et aux lycées pour sensibiliser les jeunes filles à ses métiers. La société spécialiste des transports a également tissé des liens avec Elles bougent, une association qui lutte en faveur de la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques. Parallèlement, la SNCF promeut l’égalité femme-homme au sein de l’entreprise et déploie des dispositifs pour augmenter son taux de féminisation. Et elle n’est pas la seule.

On voit naître, au sein des structures, de plus en plus de programmes pour accompagner les femmes dans leur carrière et les aider à définir leur projet professionnel. Les entreprises doivent valoriser ces actions auprès de leurs collaborateurs.

leadership féminin

[E-Book] Comment développer
le leadership des femmes en entreprise?

Découvrez dans cet E-Book la vision du leadership de trois femmes aux parcours inspirants et le témoignage de Veolia qui a déployé avec MoovOne des programmes de coaching pour accompagner les femmes managers dans leur carrière.

Accompagner pour gagner en leadership, un indispensable

Il existe de nombreux chemins que l’entreprise peut emprunter pour proposer du soutien et de l’accompagnement à ses talents féminins :

– Les programmes de développement : dans ce cas, l’entreprise met en place des programmes de soutien au développement de la performance des talents féminins. En proposant des formations ou  des parcours de coaching, les femmes vont pouvoir révéler leur potentiel et gravir les échelons de l’entreprise.

– Le sponsorship et l’exemplarité : dans ce cas, c’est au leadership de l’entreprise de rendre visibles ses talents féminins. C’est particulièrement important dans les secteurs où les femmes leaders sont peu nombreuses. L’intérêt est de montrer à toutes les femmes du groupe qu’il est possible pour elles de progresser et d’accéder à de plus hauts niveaux hiérarchiques.

– Les programmes de sensibilisation : à travers des évènements ou des ateliers, il s’agit de poser certains constats ou stéréotypes qui ont la vie dure, pour mieux les déconstruire. L’intention est d’apporter de l’objectivité à un débat qui repose parfois sur des impressions, de montrer que les inégalités sont bien réelles et qu’il ne s’agit pas de mythes ou de croyances. C’est un travail de pédagogie indispensable pour aller vers plus d’égalité professionnelle.

Leadership participatif vs leadership directif

Pour parvenir à leader un groupe, notamment lorsque celui-ci est composé principalement d’hommes, il faut saisir en amont quelles sont les représentations de la femme dans l’entreprise. Comment est-elle perçue ? À quel point les injonctions sociales pèsent-elles sur elle ? Associée le plus souvent à la douceur, la discrétion, l’empathie ou encore l’écoute, la gent féminine serait encline à exercer un leadership participatif. Les hommes, de leur côtés, se voient étiquetés d’un leadership directif qui met favorise l’autorité et la rigueur.

Au delà de ces clivages, l’essentiel pour chacun est de trouver le juste équilibre et d’inventer son propre style de leadership. C’est tout l’art du management ! Chaque individu doit apprendre à puiser dans son intelligence émotionnelle pour créer du lien avec les équipes, tout en sachant se montrer directif lorsque c’est nécessaire.